Rechercher

Je ne suis PAS une "diète anti-diète"...

Dernière mise à jour : 20 mai



Il y a une nouvelle mode/tendance que je ne pensais vraiment pas serait aussi populaire qu'il l'a été. Les diététiciens sont de plus en plus nombreux à être des ANTI-régimes. Ils font passer le message que les régimes sont mauvais. Les régimes sont diaboliques. Les régimes ne fonctionnent pas. Fuyez les régimes...


D'un certain point de vue, cela peut être vrai : certains diètes peuvent être assez cruelles, contre-productives et parfois carrément absurdes. Mais... ils peuvent aussi être positifs, changer et même sauver la vie d'une personne.


Je soutiens absolument l'idée que vous n'avez pas besoin de compter les calories pour déterminer votre réussite dans la vie. Vous n'avez pas besoin de mesurer tous vos aliments, de vous priver ou d'associer votre bien-être mental au contenu de votre assiette. Les aliments ne sont pas intrinsèquement bons ou mauvais et ne devraient pas être interdits.


Pour ceux qui ont lutté contre les troubles de l'alimentation, l'image corporelle, ou si les régimes perturbent de quelque manière que ce soit leur santé mentale ou leur estime de soi, suivre les conseils des diététiciens anti-régimes est exactement ce qu'ils devraient faire. Mais ce n'est pas pour tout le monde, ni tout le temps.


Parce que à mon avis, SI, il y a des occasions où les aliments sont un mauvais choix pour vous. Pour votre corps, votre système digestif, vos hormones, votre santé à ce moment précis. Pour vos objectifs et votre bien-être physique et mental. Il y a certains aliments qui ne sont pas favorables à la santé de certaines personnes, ou qui ne sont pas favorables à leur santé à un moment précis.


Si je suis diététicienne, c'est parce que je crois que ce que les gens consomment peut faire ou défaire leur santé, leur humeur, leur bienêtre. Je crois que certaines personnes ont BESOIN et cherchent un régime, ils ont besoin d'aide pour trouver une meilleure équilibre en qualité, quantité ou fréquence d'alimentation. Je ne parle pas forcement de comptage de calories strict, d'observation obsessionnelle de la balance, de régimes hyper restrictifs. Je parle de régimes spécifiques avec un objectif clair, thérapeutiques.

Les régimes peuvent avoir un impact positif considérable sur la santé d'une personne, soulager la douleur, atténuer la dépression, inverser le diabète de type 2 ou les problèmes de thyroïde. Ils peuvent prévenir les interventions chirurgicales et améliorer la qualité de vie.

Il peut signifier l'élimination ou la restriction d'un ou plusieurs aliments (ou même d'un comportement ou d'une habitude) pendant une certaine période. Parfois, il s'agit d'une mesure à long terme, parfois d'une simple transition pour permettre la guérison ou le rééquilibrage. Mais il y a toujours un temps, un type de personne, et un objectif pour les régimes. Ils ne sont pas toujours à éviter :)






54 vues0 commentaire